Voici encore une expression québécoise très courante.

Certaines expressions ne se démodent jamais et c’est le cas de cette expression, probablement car elle se retrouve d’actualité hiver après hiver.

Pour la comprendre, il faut que les Français sachent que le mot tuque désigne un bonnet d’hiver.

Je précise d’hiver et cela a son importance car cette expression évoque les fortes tempêtes d’hiver du Québec. Attache ta tuque peut équivaloir en France à « Ça décoiffe » ou « Ça va décoiffer », car il est à noter que cette expression est la plupart du temps utilisée dans un sens positif.

Variantes

Une expression aussi en prise avec sa culture d’origine a bien sûr ses variantes. Celles-ci servent surtout à mettre de l’emphase tout en ajoutant un aspect comique :

«Attache ta tuque avec de la broche !»

La broche est ici du fil de fer. Cette expression sous-entend une tempête telle qu’il serait nécessaire, s’il ne s’agissait d’une image (je tiens à le rappeler!), de fixer l’accessoire à nos têtes avec du fil de fer pour plus de solidité. Maintenant, il y a aussi :

« Attache ta tuque avec de la broche et pis fais deux tours !»

Ici, il s’agit bien sûr d’une tempête épique.

Ahhh, j’adore cette expression, probablement parce qu’elle révèle tout le caractère nordique des Québécois.

En effet, seuls de vrais nordiques transformeraient en une image comique, voire burlesque, le côté rigoureux de leur hiver pour qualifier et mettre l’emphase positivement sur quelque chose !