Pour comprendre l’expression québécoise « en avoir plein son cass’« , il faut d’abord savoir que la contraction « cass' » (on prononce bien le « ss ») vient du mot « casque ». On comprend alors facilement que cela veut dire « en avoir assez » ou être contrarié par une situation.

Autre expression qui dit à peu près la même chose : « en avoir son maudit voyage« . Le mot « voyage » est ici pris dans le sens de cargaison ou chargement.

En France, ils ont un équivalent que j’aime beaucoup, c’est « en avoir ras le pompon » (origine de la marine, voir commentaire) et, plus vulgaire, « en avoir ras la touffe » (je crois que le sens de « touffe » est assez international pour que j’explique, non?). Encore mieux, il y a encore comme variante « en avoir ras le bonbon« .

Il y a aussi le grand classique « en avoir plein le cul » qui est commun au Québec et à la France.

Publicités