Attache ta tuque !

Voici encore une expression québécoise très courante.

Certaines expressions ne se démodent jamais et c’est le cas de cette expression, probablement car elle se retrouve d’actualité hiver après hiver.

Pour la comprendre, il faut que les Français sachent que le mot tuque désigne un bonnet d’hiver.

Je précise d’hiver et cela a son importance car cette expression évoque les fortes tempêtes d’hiver du Québec. Attache ta tuque peut équivaloir en France à « Ça décoiffe » ou « Ça va décoiffer », car il est à noter que cette expression est la plupart du temps utilisée dans un sens positif.

Variantes

Une expression aussi en prise avec sa culture d’origine a bien sûr ses variantes. Celles-ci servent surtout à mettre de l’emphase tout en ajoutant un aspect comique :

«Attache ta tuque avec de la broche !»

La broche est ici du fil de fer. Cette expression sous-entend une tempête telle qu’il serait nécessaire, s’il ne s’agissait d’une image (je tiens à le rappeler!), de fixer l’accessoire à nos têtes avec du fil de fer pour plus de solidité. Maintenant, il y a aussi :

« Attache ta tuque avec de la broche et pis fais deux tours !»

Ici, il s’agit bien sûr d’une tempête épique.

Ahhh, j’adore cette expression, probablement parce qu’elle révèle tout le caractère nordique des Québécois.

En effet, seuls de vrais nordiques transformeraient en une image comique, voire burlesque, le côté rigoureux de leur hiver pour qualifier et mettre l’emphase positivement sur quelque chose !

8 commentaires

  1. Salut,

    Contente de voir un blogue qui parle des expressions particulières de notre langue, tabarouette (vas-tu faire le tour de nos sacres (jurons) euphémisés comme tabarouette, tabarnouche, simonak, joual vert, cibole…)

    Je te mets en lien sur mon blogue !

  2. Très bon blogue, je le répète… Et suggestions :

    – En avoir plein le "casse";
    – En avoir ras-le-ponpon;
    – Avoir son maudit voyage;
    – Puer au nez;
    – C’est écoeurant (dans le sens de "beau");
    – Être sur le gros nerf;
    – Connu comme Barabas dans la Passion;
    – Jos Connaissant;
    – Une "gueurda"
    – L’expression : "On attire pas les mouches avec du vinaigre"

    Y en a trop… je ferme ma trappe 🙂

    Je placotte trop, pas linguiste pour rien…

  3. Salut Marie_Chantal!

    Merci pour les fleurs, ça fait toujours plaisir!

    Si tu as un blog, peux-tu me donner l’adresse?

    Merci aussi pour tes expressions. Cependant, il y en a une que je ne connaissais pas: « connu comme Barabas dans la Passion »… Y en a que je connais bien mais que je vais avoir du mal à décrypter: « guerda » par exemple! Mais c’est là tout le défi!
    Pour infos, j’ai déjà fait un article sur les « sacres » ici. Mais je crois que je vais devoir faire des ajouts! Je vais aussi faire une catégorie juste pour cela.

    Juste par curiosité, es-tu québécoise ou française?

    Linguiste, bien beau métier! Si tu vois des erreurs, n’hésite pas à me corriger!

    A bientôt!
    Kastor

  4. Oui en effet, je suis en train de faire un article portant que sur les "sacres".
    Comme c’est un vaste sujet dans le parlé québécois (n’est-ce pas!), je prends mon temps pour bien l’alimenter avant de le publier.
    Tu m’as à bon escient rappelé "tabarnouche" et surtout le savoureux "tabarouette", que j’avais oublié, faute de cotoyer la gent québécoise au quotidien… Je les ajoute la liste que j’avais déjà commencé de "dérivatifs" de sacre, que tu appelles "sacres euphémisés".
    Quel est le bon terme en passant pour cela?

  5. Bonjour Marie:

    Je m’en rappele d’une expression qui s’en sert de la partie « attache ben ta tuque » que je trouve assez « connecter » a la culture « nordique. » On etait sur une ‘tite voyage de moto-ski, pis tout d’un coup mon guide (etant un vrai quebecois) m’avait conseiller comme:
    « attache ben ta tuque, on est debut sa bolt (que veut dire debout sur la bolt(anglais)). L’image est bien sure relie aux temps ou ce que les chars ont eu l’acceleratrice avec un boulon par en desus pour fair sur que la linkage d’acceleratrice ne soit pas surcharger.

  6. Bonjour Stanton!
    Mon pauvre, je ne vais malheureusement pas pouvoir t’éclairer personnellement… Je ne suis pas assez calée en mécanique, je crains! Non, sérieusement, je ne connais pas l’expression être « debout s’a bolt ». Quelqu’un?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s