Voici un proverbe français que je trouve superbe par sa lucidité. Pour bien le comprendre, il ne faut cependant pas confondre pas le sens du mot «branlée».

Si autrefois le mot «branlée» était synonyme de «branlette», il est aujourd’hui plutôt utilisé dans le sens d’une bonne gifle, une grosse baffe ou une bonne mornifle, mais aussi d’une grande défaite… On peut donc dire: «je lui ai filé une de ces branlées!» mais aussi «l‘équipe s’est prise une de ces branlées

Ainsi, le proverbe «La peur n’empêche pas la branlée» exprime que le fait d’avoir peur de quelque chose ne prévient pas que cette chose arrive. Que de sagesse populaire…

Une autre version, plus prosaïque et moins familière, existe aussi: «La peur n’empêche pas le danger».

Publicités