Parti juste sur une gosse

Pour commencer à comprendre l’expression québécoise « partir juste sur une gosse« , il faut d’abord se rappeler qu’au Québec « une gosse » n’est pas une fillette comme en France, mais bien un testicule. Cela étant dit, disons qu’on « part juste sur une gosse » quand on part « à brûle-pourpoint« , comme si on avait oublié une de ses « gosses » derrière soi tellement on est parti rapidement…

Variante

« Partir s’a slide » (sans contraction : « partir sur la slide« ) peut vouloir dire la même chose, ou alors littéralement qu’on dérape, « slide » étant un anglicisme signifiant « glisser ». En France, l’équivalent pourrait être « ripper »: par exemple « chus en retard sur mon planning, j’ai ripé« .

Par extension…

Ces expressions peuvent aussi par extension signifie faire la fête ou faire état d’un dérapage ou d’un caractère d’imprévu ou d’insouciance… En France, l’équivalent serait « se barrer en couille » ou « partir en couille« .

13 commentaires

  1. Noter l’expression argotique française construite un peu de la même manière : « partir / se barrer /tomber / tourner en couille », c’est-à-dire échouer, rater. Les sens sont différents. Pour la même idée qu’en québécois, on dirait « à couilles rabattues ».

  2. Dominique, je ne sais pas ou tu prends tes references mais personne n utilisons pas le mot "couille" en quebecois!

    Guylaine, merci beaucoup pour la correction du genre de "testicule". Je ferai la modification des que possible.

  3. Je citais des expressions argotiques françaises de France. Voir par exemple le dictionnaire de l’argot (Colin-Mervel) ou le dictionnaire du français argotique et populaire (Caradec), tous deux chez Larousse.

  4. D’accord Dominique, ta dernière phrase est formulée de telle sorte que tu parle d’une expression québécoise… d’où la confusion! Merci pour les expressions! Je vais ajouter partir et se barrer en couille. Je n’ai jamais croisé tomber ou tourner en couille… un régionalisme peut-être?

  5. Oui, riper se dit en France, mais au sens propre de glisser ou faire glisser (attention, le pied de l »échelle risque de riper).
    Pour le sens figuré dont il est plutôt question ici on dit "déraper", voire "déconner", mais là je sens que ça va nous entraîner assez loin… quoique…

  6. Je pense que les Québécois sont un peu habitués aux expressions françaises, en regardant des films français par exemple. Rassurez-moi, si je viens au Québec et que je dis : je suis partie sans mes gosses, les gens vont me comprendre ! Houla… je crois qu’il faut que je m’entraîne avant de venir chez vous…

  7. Ahahahahah! oui, tu as raison Asteria, les Québécois connaissent beaucoup la manière de parler des Français par les films. L’inverse est beaucoup moins vrai par contre et je peux vous dire que c’est une vrai torture pour mes oreilles quand des Français essaient de nous imiter ! C’est un peu pour cela que j’ai fait ce blog!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s