borat thumbs-upCette expression québécoise est utilisée de manière familière pour montrer toute son approbation pour quelque chose. Généralement, elle sera suivie de son appréciation du sujet, par exemple de la manière suivante:

« Parle-moi de t’ça, des beaux projets! »

(Ça sonne un peu comme une pub ça, non? Je n’arrive pas à m’en rappeler, quelqu’un s’en souvient?)

Elle peut aussi être réduite à sa plus simple expression, pour signifier son approbation sans ajouter de commentaire:

« Parle-moi de t’ça! » ; ou encore à la 2e personne: « Parlez-moi de t’ça!« 

Ce serait un peu comme si on dirait:

« On aime ça, des bonnes nouvelles de même! »

Évidemment, ce dernier usage des mots « de même » est aussi bien québécois, mais c’est un autre dossier et nous y reviendrons une autre fois.

Un équivalent qui se dit aussi au Québec (et en France?) pourrait être :

« Là, tu parles! »

Dans la même veine, on dirait au Québec tout simplement (même si c’est pas du tout en français!):

« Yes sir!« , voire même un beau « Yes sir, mon homme!« 

(Remarquez l’étrangeté du « sir » et « mon homme », l’un après l’autre!)

Un mystère persiste cependant pour moi, d’où vient le « t » de « de t’ça »? Car il faut bien dire qu’on n’entendrait jamais cette expression dit de la manière suivante:

« Parle-moi de cela! »

Pour être comprise et pour avoir toute sa portée d’enthousiasme, cette expression doit bel et bien être dite avec l’accent et les contractions québécoises.

Peut-être était-ce dit « parlez-moi de tout ça » auparavant?

Advertisements