Heu… non, l’expression à la base serait seulement « Déguédine », mais comment résister, ces deux mots s’appellent irrésistiblement.

On peut mettre cette expression québécoise en situation de la manière suivante:

Enwoye, grouille-toi, déguédine,… on va être en retard!

« Grouille-toi » et « Déguédine » veulent toutes les deux dire « se dépêcher ». On trouve aussi bien sûr la variante « Grouille-toi le cul ». On voit moins couramment « Déguédine-toi le cul », bien que cela pourrait être admis, car « Déguédine « est une expression en soi assez forte pour ne pas nécessiter d’y ajouter quoique ce soit…

 

 

Advertisements