Mets-en… en masse !

bacon-PearlVaj-Pixabay
(Source: Pearl Vaj via Pixabay)

Voici deux expressions très très courantes du parler québécois.

D’abord, « mets-en » est une expression qu’on utilise au Québec un peu partout dans une conversation pour marquer son approbation. Elle veut dire « en effet ». Dans le langage parler de France, on pourrait dire « tu m’étonnes » (une antiphrase pour signifier qu’on est d’accord et donc non étonné par les propos).

« – Ce gars-là, y é vraiment trop con

Mets-en ! »

Ensuite, « en masse ». Cette expression remplace souvent le mot « beaucoup » dans le parler québécois, mais peut signifier une quantité suffisante aussi bien qu’une énorme quantité. Ainsi, « Y en a mis en masse ! » peut selon le contexte signifier qu’il en a mis juste assez ou presque trop…

10 commentaires

  1. A ce sujet, voir un sketche de Gad Elmaleh avec Olivier (de Kad et O) « Qui veut gagner de l’argent en masse » je crois que c’était dans l’émission « juste pour rire », visible sur le dvd de Gad.
    J’aime bien votre blog, je reviendrais! A bientôt.

  2. Merci pour le lien hoplalavoila ! Qu’est-ce qu’il est drôle ce sketche ! J’adore. Gad a cependant une lacune en prononciation québécoise avec la lettre « a ». En masse ne se dit pas du tout comme ça! Mais ce sketche est très bien quand même car c’est le premier à faire des portraits « authentiques » des québécois. D’habitude, les français imitant les québécois sont vraiment trop mauvais… Mais Gad ayant véçu une partie de son enfance au Québec, c’est normal!

  3. Et moi qui me suis représenté « mets-en » écrit « mézan » pendant que j’étais chez vous autres…

    Tout s’explique.

    J’ai pas fini de sourire sur ton site !

  4. Je pense que « mets-en » est un équivalent québécois de « you bet! » que l’on entend souvent comme anglicisme.

    Ce qui m’étonne, cette expression n’est pas encore entrée aux dictionnaires que j’ai parcourus, même les meilleurs oeuvres comme celui d’Antidote.

  5. Bonjour Nikola!
    Merci pour ton commentaire! C’est vrai qu’on peut l’assimiler à l’expression anglaise « you bet », tout à fait. Qui est Antidote?

  6. C’est un logiciel d’aide à la rédaction conçu au Québec, plus précisément – à Montréal, il explique bien les particularités du français québécois. La version courante est RX, et je l’utilise souvent pour la consultation à la place de dictionnaires imprimés.

  7. Je trouve drôle que tu mentionnes cette expression « mets-en » parce que moi je cherchais une autre expression « c’est donc ben con »–
    Comme traduction pour:

    -Ce gars-là, y é vraiment trop con

    qui me semble très français-de-France comme expression – donc:

    -C’te gars-là, y é don’ ben con

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s