Bas et chaussettes…

Socks_iss_activity_sheet_p2
(Source: Openclipart)

Eh oui ! Encore de faux-amis franco-québécois ! 

Au Québec, nous utilisons le terme « bas » pour désigner ce qui couvre les pieds allant jusqu’à la cheville ou au mollet, mais pas plus… Le terme « chaussette » est utilisé pour désigner des pantoufles, c’est-à-dire des chaussures d’intérieur plutôt chaudes (et souvent moches!).

En France, le mot « bas » désigne toujours ce qui va du pied jusqu’à la cuisse, soit des bas à jarretelle ou autres, porté par les femmes uniquement. Les chaussettes sont plutôt ce qui couvre les pieds uniquement, allant du pied à la cheville ou au mollet, porté par les hommes et les femmes.

Donc, faites gaffe, en France si vous dites à un ami, « je vais mettre mes bas pis j’arrive », car cela peut être perçu différemment !

17 commentaires

  1. C’est quoi ca un franco-québécois ?

    Y’a des résident anglais du Québec mais des Québécois c’est des Québécois. Un Québécois sa parle français et c’est tout.

    Merci, bonsoir.

  2. Francis,
    Tout d’abord, je n’ai jamais parlé d' »un franco-québécois » pour désigner une personne (j’aurais plutôt dit « un québécois francophone »), mais pour parler des « faux-amis » en langue française parlée en France et au Québec. Les faux-amis sont des mots ou des expressions présents à la fois dans 2 langues parlées (ici en France et au Québec) et qui ont une similitude trompeuse.
    Je n’ai pas très bien compris le sens de ton commentaires. Tu n’es sûrement pas sans ignorer qu’il y a beaucoup de différence entre le langage parlé en France et celui parlé au Québec. Sinon, viens vivre en France quelques temps !En passant, je tiens à te faire remarquer qu’on ne peut pas dire que les québécois parlent français et pis c’est tout. Certains parlent anglais ! 😉

  3. Ce que je dis est simple. Le Québec est un peuple et ce peuple parle francais. Ceux qui parle anglais au Québec ne sont pas des Québécois.

    Ca serait comme dire des italiano-mexicain, ca n’a aucun sens.

  4. Excuse-moi mais je ne peux pas laisser dire que « Ceux qui parle anglais au Québec ne sont pas des Québécois. » C’est une vision très limitée et simpliste du nationalisme québécois. Bonjour la tolérance !

    Ensuite, je crois que j’ai été assez clair : je n’ai jamais parlé de franco-québécois mais de faux-amis franco-québécois. Il ne faut pas chercher des polémiques là où il n’y en a pas…!

  5. Pr combler ta curiosité à propos des expressions françaises, je te recommande le livre de Claude Duneton « La puce à l’oreille, anthologie des expressions populaires avec leur origine », c’est assez drôle et on en apprend de belles! Sinon, ton blog est assez sympa, bravo!

  6. Une exception : le mot bas désigne aussi chez nous les « chaussettes » des footballeurs et qui monte jusqu’au genou, en cachant le protège tibia. A vrai dire, je l’ai appris tardivement, et je ne n’utilise pas ce terme… je ne vis pas dans un milieu de footballeurs, et pour moi un homme qui porte des bas, c’est plutôt un travesti 😉

  7. « Tu n’es sûrement pas sans ignorer qu’il y a beaucoup de différence entre le langage parlé en France et celui parlé au Québec. »

    Bien sûr, ce Francis m’a tout l’air d’un ignorant, mais tout de même…

    J’imagine que tu voulais dire « tu n’es pas sans savoir que » ou alors « tu n’ignores pas que » ! 😛

  8. Bravo d’avoir répliqué à ce Francis , voilà un intolérant et ça ne sera jamais profitable pour l’indépendance du Québec.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s