Une bonne amie m’a dit l’autre jour:

« C’est pas la peine de se mettre la rate au court-bouillon ! »

Bien que les Français, il est vrai, mangent d’étonnantes entrailles (tripes et touti quanti), cette expression ne vient pas d’une recette de leur cru.

Cette expression s’explique comme suit: une cuisson au court-bouillon étant une cuisson très lente, se cuire la rate au court-bouillon reviendrait à s’imposer une auto-torture particulièrement longue et douloureuse.

Il existe aussi une autre expression française du même sens, celle-là plus courante : « faut pas se biler » .

Publicités